Les capteurs en France


Le RNSA

Le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (R.N.S.A.) est une association loi de 1901, créée en 1996 pour poursuivre les travaux réalisés depuis 1985 par le Laboratoire d´Aérobiologie de l´Institut Pasteur à Paris. Ce réseau a pour objet principal l´étude du contenu de l´air en particules biologiques pouvant avoir une incidence sur le risque allergique pour la population. C´est à dire l´étude du contenu de l´air en pollens et en moisissures ainsi que du recueil des données cliniques associées. 




Le principe de fonctionnement du RNSA repose en premier lieu sur la constitution des sites de captures qui sont des sites de recueil de fond. Chaque site a été choisi par rapport à des critères climatiques, botaniques et de densité de populations. Chaque site est constitué d´un capteur, d´un responsable du capteur, d´un analyste et d´un médecin responsable clinique du site.


Le réseau de médecins sentinels

  • Chaque responsable clinique de site organisé en réseau comprend des médecins spécialisés et généralistes. Ils recueillent des informations sur l´existence de la pollinose, son évolution et la gravité des symptômes observés.

Le réseau phénologie :

  • Sur une dizaine de régions françaises, des observateurs phénologiques observent la capacité de production de pollen par les fleurs mâles des principales espèces allergisantes, sont adressées chaque semaine au RNSA pour faciliter la description prédictive du risque allergique lié aux pollens.



Les capteurs en Bretagne


5 sites sont équipés de capteur : BREST, DINAN, PONTIVY, RENNES ET SAINT BRIEUC.
L'analyse est effectuée chaque semaine par l'association CAPT'AIR BRETAGNE sur le site de Dinan (CH René Pleven).


Pour chaque site est établit, en accord avec le RNSA, un bulletin pollinique qui reprend les 4 principaux taxons, la quantité de pollens dans l'air et l'indice du risque allergique.


Le capteur:

URL de spécification du gadget introuvable
Le recueil des données polliniques se fait à l'aide de capteurs installés en hauteur sur le toit d'un bâtiment dégagé hors de l'influence de la végétation environnante. Les données peuvent être représentatives sur un rayon pouvant aller jusqu'à 50 Km

L'air est aspiré en continu à un débit de 10L/min (correspond à la respiration humaine). Les particules présentent dans l'air viennent s'impacter sur une bande pré-enduite . Elle sera ensuite analysée.


L'analyse: 

Analyse microscopique : la bande correspondant à 24h est découpée en 7 morceaux, puis colorée à l'aide de fuchsine que les pollens absorbent.

Les grains de pollens sont identifiés et comptés au microscope optique, leur nombre est rapporté au volume d'air aspiré et à la surface examinée.

Diffusion de l'information: 

Pour chaque site, un bulletin pollinique est établi, en accord avec le RNSA, qui reprend les pollens dans l'air et l'indice du risque allergique total

.Chaque bulletin pollinique est diffusé envoyé par mail à toute personne qui s’inscrit sur le site.