Environnement Extérieur

L’OMS considère l’allergie comme étant la quatrième maladie dans le monde après le cancer, les pathologies cardiovasculaires et le sida.

L’allergie est surtout fréquente chez l’enfant et l’adulte jeune, mais toutes les tranches d’âge sont concernées, avec des variations selon les pays

La prévalence des maladies allergiques (dermatite atopique, asthme, rhinite, conjonctivite et allergie alimentaire) a considérablement augmenté dans les pays industrialisés au cours des 20-30 dernières années.

L’allergie aux pollens s’inscrit dans cette progression : elle affecterait actuellement 20 % de la population occidentale. Le nombre d’allergiques pollinique a triplé en 30 ans. Plusieurs facteurs y ont contribué :
  • augmentation du nombre de patients atopiques (présentant une prédisposition génétique ou familiale à développer des allergies respiratoires ou alimentaires). On remarque que l’allergie aux pollens affecterait de plus en plus des patients sans antécédents connus d’atopie au moment où ils déclarent leur allergie au pollen.
  • augmentation du nombre des pollens présents dans l’air (en quantité et en genre, on parle parfois de pollution verte) liée aux options prises pour l’aménagement du territoire au cours des 30 dernières années avec un accroissement, une diversification des plantations, et l’introduction d’espèces hors zone d’origine (on trouve de plus en plus dans le nord de la France des pollens classiquement rencontrés dans le sud : Cupressacées par exemple).





http://www.captair-bretagne.com/